exposition

ALICE SALVADOR

être crânes

La Cheminée | ALBI

LE PROJET...

d'une professeure 

_artiste

Alice Salvador est une professeure d'Arts Plastiques, une mère, une femme -du XXIe siècle-, et aussi (ou surtout) une artiste. Une artiste tiraillée par la banalité de la mort, une banalité omniprésente dans notre société occidentale.


"Alice Salvador dresse le portrait d'une mort subtile à travers une symbolique façonnée de références culturelles, historiques, artistiques et philosophiques (Georges Didi-Huberman). Pas de superflu, juste la mort comme fatalité."

d'un élève 

_commissaire d'exposition

Il y a de cela deux ans, Matis Leggiadro était l'élève d'Alice Salvador et c'est en regardant par curiosité son carnet qu'il a découvert son travail. Un travail inspirant et fort devant lequel nous sommes tous égaux.

"Je crois profondément que l'Art peu changer les mentalités, peu offrir une compréhension du Monde passionnante. La Vanité est dans l'Art le moyen de -se- représenter sa propre mortalité. Cette exposition permettra à qui le veut de se retrouver quelques instants face à son destin."

d'un couple passionné

André-Pierre Olivier et Sylviane Guérin, tournés vers l'art et sa démocratisation, on généreusement ouvert les portes de leur lieu. Il s'agit de La Cheminée, un lieu historique témoin d'un forte histoire industrielle. C'est en équipe (avec Matis L.) et porté par des engagements (Histal M et La Cheminée) que je projet s'écrit.

terme, le rez-de-chaussée de l'ancienne chapellerie sera dédié à l'exposition du travail de jeunes créateurs contemporains et d'artistes reconnus, avec un atelier de travail pour les artistes en résidence. La cheminée a vocation de rester ouverte sur le quartier."

MAIS AUSSI...

d'une éveilleuse d'idées

Cécile Alauze a cru dès le début en cette exposition et c'est grâce à son envie de soutenir un projet culturel "prof/élève" qu'un partenariat financier a pu être mis en place avec la FCPE.

d'un homme qui lit tout

Jean Émile Roturier, amoureux des mots plus connu sous le nom de L'homme qui lit tout, est activement investi dans le projet. Vous entendrez sa voix plus d'une fois ! La vidéo La Vanité dans l'Art, de l'exposition, est contée par lui.

Alice salvador dit qu'elle est :

" une personne tiraillée par ce que j'appelle sobrement la schizophrénie de l'artiste : nous sommes toutes et tous confrontés aux mêmes banalités. Tellement banales mais si dominantes."

SUIVRE LE PROJET

PARTAGEZ LE PROJET, MERCI A TOUS !